Are we not men?! — Comment les papiers peints font un homme d’un célibataire

Maenner-Tapeten

Une décoration intérieure élégante ne dépend pas seulement de meubles et d’accessoires choisis avec goût, mais aussi d’un sens de l’espace et des proportions. Ce cadre est essentiel. Et choisir le bon papier peint donne ce cadre.

De nos jours, le papier peint ingrain classique (aussi utile qu’il ait pu être, car il couvrait une multitude de défauts !) est rarement le revêtement mural de choix quand on décore ses quatre murs. Mais comment peut-on relever ce défi excitant de donner à son domicile cette touche personnelle (peut-être pour la première fois) ?

Dans un passé depuis longtemps révolu, la distribution des rôles était claire : les responsabilités de la femme étaient la maternité et la famille, ainsi que l’entretien d’un foyer confortable. Le principal domaine de responsabilité de l’homme était à l’extérieur — la production, les affaires, la politique, le travail. Dans son rôle de figure représentative, le chef de famille, en tant que père et mari, dépendait complètement des idées de sa femme quant au style et au bon goût.

Malgré le fait que ces stéréotypes sexistes ont heureusement disparus, il n’en reste pas moins que les femmes ont souvent des idées très claires quant à leur style de vie, et le stéréotype du célibataire un peu désordonné, négligé est bien vivant. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?

dusares_460821589c81b401457   michabo_864181589c81b617190

Vous n’avez pas besoin de devenir métrosexuel ni de vous faire pousser une barbe tendance pour découvrir vos talents de décorateur d’intérieur pour votre cadre privé : même dans la toute première édition du magazine Playboy, au milieu des années 50 du siècle dernier, on encourageait les lecteurs à aménager leurs appartements pour le style de vie des célibataires.

« La maison d’un homme n’est pas seulement son château, c’est — ou ce devrait être — le reflet à l’extérieur de son être intérieur : une expression confortable, habitable et pourtant excitante de la personne qu’il est et de la vie qu’il mène. Mais il y a un pourcentage écrasant de maisons qui sont aménagées par des femmes. Qu’en est-il du célibataire et de son besoin d’avoir un endroit à lui ? » (US Playboy Octobre 1956, P.65, citation Beatriz Preciado)

On peut raisonnablement supposer que la culture Playboy a eu un effet significatif sur le changement de l’image du célibataire, d’un homme qui traîne dans les bars, va à la pêche, joue aux cartes et fait du sport en un hôte des plus accueillants. Surtout dans un cadre urbain, vos quatre murs deviennent une toile de fond représentative pour des soirées de bon goût dans lesquelles vos amis (et amies !) prendront quelques Martinis — et ainsi, la piaule du célibataire est devenue la scène où l’hôte peut s’exprimer. Compte tenu de l’augmentation significative du nombre de foyers d’une seule personne depuis le milieu du XXe siècle, on peut raisonnablement présumer que leur foyer joue un rôle important s’agissant de leur autopromotion sur le marché des affaires de cœur (et de la vanité !). 

Lines_420171589c81b5049e7   Pelias-A_106331589c81b6ec4fe

Aujourd’hui, cette tendance vers la définition et l’expression individuelles se reflète aussi dans divers types de presse. Le Neue Zürcher Zeitung, par exemple, se targue d’une rubrique mensuelle appelée Folio, dans laquelle des photographies d’une maison sont analysées par un psychologue et un décorateur d’intérieur pour se faire une idée de qui y vit (cela est bien sûr suivi d’une révélation spectaculaire). Certains des suppléments appréciés de nombreux journaux du week-end ayant pour sujet le « style » vont jusqu’à demander à de soi-disant « psychologues des espaces résidentiels » ce que des femmes pourraient découvrir sur un homme en étudiant son domicile... Et malgré les clichés sexistes occasionnels dans ces articles, certains lecteurs masculins pourraient se sentir quelque peu découverts. Ils regarderont peut-être leur demeure d’un œil différent. Peut-être même éprouveront-ils le besoin de changement.

Ils n’auront pourtant probablement pas besoin de l’aide d’un psychologue pour ces changements ; prendre le temps de réfléchir à ses propres besoins et goûts devrait suffire. Il serait bon de commencer par se débarrasser de quelques vieux bibelots qui ne font que ramasser la poussière, et de changer la disposition de ce qui est déjà là. Mais même pour un changement plus profond, un vrai rafraichissement, un style de décoration intérieure entièrement nouveau, vous n’avez pas besoin de remplacer tous vos vieux meubles. Une nouvelle définition du style de base rafraichira votre environnement et donnera à vos meubles existants un nouveau souffle de vie. Et quoi de mieux, alors, que de commencer par le décor mural ?

Zewana_461393589c81b7ce2a8   Container-A_310163589c81b2cf004

Il existe un choix énorme de modèles et de motifs de papiers peints avec des messages plus ou moins clairs, et le fait qu’ils sont relativement faciles à poser permet à tout apprenti décorateur de réaliser ses idées individuelles ou classiques, subtiles ou directes quant à son style et de totalement changer le caractère d’une pièce. Dans le catalogue de Papier peint des années 70, les modèles sont classés par catégories comme : floral, baroque, glamour, romantique, géométrique, rayé, et (bien sûr !) I love the 70s. Donc s’il n’est même pas question pour vous d’envisager l’idée d’un décor mural glamour ou romantique, il y a des centaines d’autres motifs parmi lesquels vous pouvez faire votre choix. Et pour ceux d’entre vous qui sont du genre Peter Pan, nous avons plus de 100 papiers peints pour enfants (certains d’entre eux sont lavables) — selon la manière dont on les utilise, ils peuvent être un ajout humoristique et intelligent à un environnement masculin. Si vous n’êtes pas sûr de votre premier choix, pourquoi ne pas imprimer le motif de votre choix ou nous demander de vous envoyer un échantillon ? Cela vous aidera certainement à prendre votre décision.

Une fois votre décision prise, recrutez un ami pour vous aider et passez un week-end sympa à tapisser ensemble. Même si vous ne décorez qu’un seul mur d'accent dans votre salon, cet effet aura un impact sur les meubles, sur les lignes graphiques et, finalement, sur vous ! Et peut-être cela réveillera-t-il un désir de plus de papiers peints (par exemple chez votre ami !).

Il ne vous reste plus qu’à décider si vous allez fêter le succès de votre projet de nouvelle décoration avec une grande fête ou simplement avec quelques bières et une pizza avec l’ami qui vous a aidé.

Seulement pour vous
Papiers peints assortis

Papier peint Dusares turquoise menthe Vue pièce
Papier peint
Dusares turquoise menthe
73,90 €
Papier peint Michabo brun gris Vue pièce
Papier peint
Michabo brun gris
85,90 €
Papier peint Zewana beige Vue pièce
Papier peint
Zewana beige
74,90 €
Papier peint Lines bleu gris Vue pièce
Papier peint
Lines bleu gris
70,90 €
Papier peint Pelias gris menthe Vue pièce
Papier peint
Pelias gris menthe
59,90 €
Papier peint Container bleu Vue pièce
Papier peint
Container bleu
134,90 €