Les outils pour poser du papier peint présentés en détail : la lame de tapissier et la règle à tapisser

Tapetenmesser-und-Tapetenschiene

La lame de tapissier et la règle à tapisser sont des outils importants pour couper des lés de papier peint sur lesquels on a appliqué de la colle à papier peint, généralement sur la table à tréteaux. On les utilise ensemble et ce sont eux qui sont les mieux adaptés à un décor mural à base de papier.

Lames de tapissier — variantes

Si vous saisissez « lame de tapissier » dans votre moteur de recherche, vous obtiendrez souvent aussi des résultats pour les cutters. Cependant, ces deux outils pour la pose de papier peint sont très différents pour ce qui concerne leurs caractéristiques et leur utilisation.

La lame de tapissier consiste en un manche en plastique auquel est fixée une lame à double tranchant en acier inoxydable. La lame mesure en général environ 30 cm de long et a un côté plat et un côté légèrement incurvé. Le bout est arrondi. Par comparaison à d’autres couteaux, la lame n’est pas très tranchante, car on ne l’utilise pas pour couper à proprement parler, mais pour sectionner en hachant ou en taillant. Une lame de tapissier coûte environ 10 euros.

540319_1

L’utilisation de la lame de tapissier remonte aux années 70 quand les motifs n’étaient pas imprimés sur toute la largeur du papier peint — environ 2 cm de chaque côté étaient laissés blancs, sans impression. On utilisait la lame pour « tailler » rapidement et facilement ces bords non imprimés.

Règle à tapisser — variantes

Ce que l’on appelle une « règle à tapisser » pour poser du papier peint est une lame flexible en acier inoxydable (environ 6 cm de large et 200 cm de long). Certains modèles sont percés de trous qui permettent de les fixer à la table à tréteaux. On peut généralement enrouler la règle à tapisser pour la ranger plus facilement. Elle coûte entre 12 et 18 euros. Il ne faut pas confondre la règle à tapisser avec le couteau à émarger ni avec la cornière de coupe, ces deux outils pouvant aussi faire une apparition lors d’une recherche sur Internet.

Tapezierschiene

Utilisation de la règle à tapisser et de la lame de tapissier

On utilise ces deux outils pour couper dans la longueur des lés de papier peint traditionnel, pré-encollés. Ceci pourrait être nécessaire si, par exemple, il n’y a pas assez de place pour toute la largeur d’un lé de papier peint sur le mur.

La règle à tapisser est déroulée dans toute sa longueur et posée au ras du bord de la table à tréteaux. Les trous qui y sont percés permettent de visser la règle à tapisser définitivement. Les bricoleurs occasionnels fixent en général la règle à tapisser à la table à tréteaux avec un ruban adhésif double face. Cela signifie qu'ils peuvent l’enlever une fois que les opérations de pose de papier peint sont finies.

La colle à papier peint est étalée sur le papier peint, celui-ci est alors plié et positionné afin que la ligne de coupe soit alignée avec la règle à tapisser. La partie qui doit être enlevée dépasse du bord. Le côté plat de la lame de tapissier est placé sur la règle à tapisser et le papier peint est enlevé en effectuant des mouvements de frappe rapides le long de la règle à tapisser. Le côté incurvé de la lame permet au papier peint de glisser facilement.

Ces outils sont conçus pour des papiers peints avec une couche de support et une couche de surface en papier. On ne peut obtenir une « coupe » nette qu’avec ce type de décor mural. Toutes les autres variantes de papiers peints, c’est-à-dire celles avec des fibres, des textiles et des matériaux spéciaux ainsi que des finitions ou des revêtements peuvent être endommagés par cette méthode — ils pourraient se déchirer, s’effilocher — ou on pourrait ne pas pouvoir placer le couteau fermement sur le papier peint. Les papiers peints en fibres végétales, liège, métal, textile, etc. ne conviennent pas, car la lame de tapissier n’est pas conçue pour eux et elle n’est pas assez tranchante pour la plupart d’entre eux.