Papier peint de Anaglypta

Plus

Le papier peint Anaglypta en relief est plus léger que le Lincrusta, il a un relief plus prononcé et on peut le peindre. Avec leurs motifs victoriens originaux, ces modèles possèdent à la fois un charme vintage unique.

Filtrer
14 modèles de papier peint trouvés
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
14 modèles de papier peint trouvés
Der Artikel wurde erfolgreich hinzugefügt.
Für die Filterung wurden keine Ergebnisse gefunden!
Papier peint Wilton blanc Détail A4
Papier peint Wilton blanc
29,90 €
Papier peint Albert blanc Vue pièce
Papier peint Albert blanc
43,90 €
Papier peint Dryden blanc Vue pièce
Papier peint Dryden blanc
29,90 €
Papier peint Alfred blanc Vue pièce
Papier peint Alfred blanc
43,90 €
Papier peint Townsend blanc Vue pièce
Papier peint Townsend blanc
29,90 €
Papier peint Spencer blanc Vue pièce
Papier peint Spencer blanc
43,90 €
Papier peint Edward blanc Vue pièce
Papier peint Edward blanc
43,90 €
Papier peint Seymour blanc Vue pièce
Papier peint Seymour blanc
43,90 €
Papier peint Howard blanc Vue pièce
Papier peint Howard blanc
43,90 €
Papier peint Derby blanc Vue pièce
Papier peint Derby blanc
29,90 €
Papier peint Berkeley blanc Vue pièce
Papier peint Berkeley blanc
29,90 €
Papier peint Inca blanc Vue pièce
Papier peint Inca blanc
43,90 €
Papier peint Alexander blanc Vue pièce
Papier peint Alexander blanc
43,90 €
Papier peint Charles blanc Vue pièce
Papier peint Charles blanc
43,90 €
Vous avez vu 14 des 14 papiers peints

Papier peint Anaglypta : Le guide

Aujourd'hui, dans le monde entier, on considère qu’Anaglypta est synonyme de papiers peints texturés en relief que l'on peut peindre. Leurs motifs uniques sont principalement basés sur des modèles originaux de l’époque victorienne, quand ces papiers peints ont été créés pour la première fois. Ces modèles en relief avec de fantastiques textures en trois dimensions offrent un autre avantage : on peut les peindre dans n’importe quelle couleur, et pas qu’une seule fois ! Le papier peint Anaglypta convient à tous les styles et on peut le trouver dans des bâtiments publics, des villas historiques et des appartements Art déco à travers le monde.

Table des matières

Que signifie Anaglypta ?

Ce mot est d’origine grecque. Dans l’univers des papiers peints, Anaglypta est synonyme de papiers peints texturés, en relief, que l’on peut peindre produits par la marque britannique traditionnelle de papier peint du même nom.

D’origine grecque

Traduit du grec, « anaglypta » signifie « camée surélevé », c’est-à-dire le relief proéminent sur une pierre précieuse décorative. Et les structures de gaufrage particulières de ces modèles en relief de grande qualité, en papier, produits par le fabricant de papier peint britannique Anaglypta, font clairement référence à cela.

Synonyme de papier peint que l’on peut peindre

Grâce à la marque de papier peint britannique du même nom, Anaglypta est devenu un terme international pour des papiers peints à peindre qui se caractérisent par des surfaces avec des motifs en relief et structurés. Ils sont fabriqués en pâte à bois et les motifs en relief forment des textures tridimensionnelles fantastiques. On peut repeindre ces papiers peints polyvalents de n’importe quelle couleur.

Une marque britannique traditionnelle de papier peint

Anaglypta est une marque de papier peint classique très renommée. L’histoire de cette société traditionnelle remonte au XIXe siècle. Le fondateur et promoteur de cette marque de papier peint extraordinaire, fabriqué en papier durable, était Thomas Palmer. Dans le cadre de la restauration de nombreux bâtiments historiques ces dernières décennies, cette marque a connu une deuxième vague de popularité.

Comment la marque de papier peint Anaglypta a-t-elle été créée ?

À l’époque victorienne, l’art du stuc était florissant et des reliefs en plâtre fabuleusement variés ornaient les maisons, à l'intérieur comme à l’extérieur. Par conséquent, Thomas Palmer a conçu le premier papier peint gaufré pour imiter les reliefs en plâtre.

L’art victorien des stucateurs au XIXe siècle

Pendant son règne, de 1837 à 1901, la reine Victoria (1819 -1901) façonna l’époque victorienne et son style s’agissant de la mode, de l’architecture et de l’aménagement intérieur. Une des principales caractéristiques de cette période est le savoir-faire des stucateurs, qui était alors très demandé. Pratiquement toutes les demeures grandioses étaient décorées à l’intérieur et à l’extérieur avec des reliefs en plâtre uniques.

La création de papier peint gaufré pour imiter les reliefs en plâtre

La beauté multidimensionnelle des reliefs en plâtre associée à des motifs contemporains suscita l’intérêt créatif de Thomas Palmer. Il voulait imiter les reliefs en plâtre sur le papier peint afin de les rendre accessibles aux masses. En 1887, il développa un procédé pour produire un papier gaufré avec des structures en relief. La production commença à Storeys Mill, à Lancaster.

Une ascension rapide pour devenir un fabricant de papier peint

En 1887, l’Exposition de Manchester eut lieu à l’occasion du jubilé d’or de la reine Victoria et donna à Palmer l’occasion de présenter la création de son papier peint innovant. La demande augmenta considérablement et les créations de modèles s’adaptèrent constamment aux styles changeants de l’époque. En 1894, la société avait 100 employés et elle s’était relocalisée à Potters Mill, à Darwen.

Une production traditionnelle et les créations de motifs

Le papier peint Anaglypta est blanc, ce qui lui donne une touche élégante grâce aux structures en relief (principalement des motifs originaux du XIXe siècle). Il est explicitement destiné à être peint. Aujourd'hui, comme dans le passé, ces papiers peints sont produits sur du papier traditionnel et sur un support en pâte. Le processus de gaufrage est effectué sur des presses lourdes par Crown Berger Co., à Darwen, dans le Lancastershire, le centre de l'industrie britannique du décor mural. 

Quelle est la différence entre Anaglypta et Lincrusta ?

« Lincrusta » est un revêtement mural très robuste similaire au linoléum. Comme ce matériau présente quelques inconvénients, le directeur de Lincrusta, Thomas Palmer a créé une alternative en papier — Anaglypta — qui peut compenser ces inconvénients et même offrir quelques avantages supplémentaires.

Lincrusta — un revêtement mural semblable à du linoléum, extrêmement durable

Le nom Lincrusta pour les revêtements muraux et les papiers peints est une combinaison des mots latins linum = lin et crusta = carapace dure. C’est un matériau semblable au linoléum qui est principalement utilisé pour la production de décor mural. Ce revêtement mural stable, résistant à la pression et aux chocs avec des reliefs ressemblant au stuc a été introduit sur le marché en 1877.

Composition du revêtement mural Lincrusta

Lincrusta est composé d’un matériau de support et de la pâte à papier Lincrusta, une espèce de pâte gélifiée à base d’huile de lin et de farine de bois. Lincrusta est comme une version plus fine d’un linoléum gaufré, mais plus lourd et plus durable que l’Anaglypta. Frederick Walton inventa le premier revêtement mural lavable en 1877, et la marque Lincrusta est protégée.

Les inconvénients de Lincrusta poussèrent Palmer à élaborer un nouveau plan

Malgré ses avantages, Lincrusta a un inconvénient majeur : la rigidité du matériau. Thomas Palmer, qui était alors le directeur londonien de Lincrusta, créa Anaglypta comme une alternative légère et flexible en cellulose et coton. Il a été confronté au problème difficile de gaufrer la pâte à papier avant qu’elle ait atteint le stade de papier fini.

Les avantages de l’Anaglypta

Contrairement au Lincrusta, l’Anaglypta est gaufré par l’arrière, ce qui crée des creux. Ce papier peint est sensiblement plus léger et il est plus facile de l’utiliser. En outre, on peut le peindre et il crée une impression fantastique qui vous invite à le toucher. De plus, l’idée centrale d’élaborer un produit qui est honnête, intéressant et attrayant a résisté à l’épreuve du temps jusqu’à aujourd’hui. 

Quelle est la caractéristique spécifique de Supaglypta ?

Supaglypta est un matériau qui est une version de l’Anaglypta et on considère que c’est un des papiers peints les plus robustes du monde. Outre son authentique chic vintage, il offre une durabilité et une longévité légendaires.

Le Supaglypta comme une variante du matériau

Comme type de matériau particulièrement résistant, le supaglytpta est un des papiers peints les plus robustes du monde (il est disponible dans notre magasin). Une couche renforcée d’un composé textile est associée à une couche de papier de grande qualité. Ce papier peint profondément structuré, gaufré a une surface très résistante et il est destiné à être utilisé dans les pièces et les endroits très fréquentés.

Un authentique chic vintage et une durabilité légendaire tout à la fois

Thomas J. Palmer a conçu ses procédés uniques pour l’Anaglypta et le Supaglypta il y a plus de 125 ans. Son but avec la création de Supaglypta était de créer un papier peint robuste, durable qui serait réaliste tout en étant facile à entretenir. La plupart des motifs sophistiqués sont empreints d’un véritable chic vintage et remontent aux débuts de la marque.

Quelles sont les pièces pour lesquelles le papier peint Anaglypta convient ?

On peut admirer ces modèles de papier peint de toute beauté dans des bâtiments publics, des maisons de maître historiques ou des appartements luxueux dans le monde entier. L’Anaglypta crée une multitude de possibilités de design pour la couleur, offre des revêtements muraux résistants, cache les défauts et garantit une durabilité légendaire.

Une présence dans les maisons de maître, les appartements historiques et les bâtiments publics du monde entier.

Que ce soit dans les restaurants, les théâtres ou les cinémas : on peut trouver des papiers peints Anaglypta à travers le monde dans des espaces publics de toutes sortes. Ils ornent aussi les murs de manoirs victoriens typiques et de maisons de ville de style moderniste, ainsi que d’appartements Art déco dans le monde entier. En outre, ces papiers peints en relief que l’on peut peindre sont très demandés dans les hôtels contemporains et les grands magasins.

Ils conviennent pour tous les styles d’aménagement intérieur

Les modèles d’Anaglypta s’adaptent à tous les types de style, du style traditionnel au style éclectique. Ils répandent de la classe, de la sophistication et un charme vintage dans n’importe quelle demeure. Le graphisme original et les motifs ornementaux datant du XIXe siècle n’ont rien perdu de leur charme et sont toujours aussi appréciés. Une belle sélection de modèles Heritage and Contemporary (Héritage et contemporains) raconte l’histoire de la société de manière exemplaire.

Une couleur individualisée en le repeignant

Les papiers peints Anaglypta sont conçus pour être peints dans n’importe quelle couleur de votre choix. Les contours surélevés du motif peuvent aussi être traités avec une peinture qui produit un effet spécial si on choisit une couleur adaptée pour cela. Avec les papiers peints gaufrés, les choix de couleurs individuels, par exemple un fini moderne ou traditionnel, sont primordiaux.

Un revêtement mural résistant pour une base, un couloir, un escalier ou un plafond

L’Anaglypta est un revêtement mural robuste qui, dans les années 70, a connu un renouveau très important avec la première vague des rénovations des quartiers victoriens de San Francisco. Ce papier peint résistant en relief convient particulièrement pour les couloirs, les escaliers et les plafonds et on peut le repeindre plusieurs fois. On l’apprécie pour tapisser l’espace sous une cimaise à lambris sur le mur. 

Il cache les défauts et offre une durabilité légendaire

Les papiers peints Anaglypta et surtout Supaglypta sont particulièrement efficaces pour masquer des défauts comme des fissures dans le plâtre des murs et des plafonds grâce à leur envers « creux » et à leurs matériaux de support renforcés. Leur durabilité légendaire et leur durée de vie sont imbattables, avec en prime la possibilité de les repeindre plusieurs fois. 

Comment peut-on repeindre les papiers peints Anaglypta ?

Les papiers peints Anaglypta nécessitent des peintures adaptées et il est recommandé d’utiliser un apprêt. On devrait baser le choix des couleurs sur l’utilisation ou la finalité de la pièce. 

Des peintures murales adaptées

La peinture latex est le premier choix. Les professionnels préfèrent une peinture laquée pour les plafonds pour souligner le motif. Après que l’on a posé le papier peint, il faut observer une période de séchage d’au moins 48 heures, car la colle doit être complètement sèche avant que l’on peigne. Quand les couleurs ne sont plus à votre goût, le cas échéant, le papier peint peut tout simplement être repeint.

Le choix des couleurs selon l’utilisation et la finalité de la pièce

Le fabricant recommande des palettes de couleurs différentes selon la finalité de la pièce. Une couche de peinture blanche crée un fini net, frais qui est du plus bel effet dans n’importe quelle pièce. Des couleurs neutres et claires captent l’ambiance, apportant de l’élégance et de la sophistication aux cuisines et aux couloirs. Des couleurs intenses, utilisées avec parcimonie, créent des effets spectaculaires ; elles conviennent aussi pour des murs d’accent dans de petits espaces.

L’utilisation d’un apprêt

Après avoir peint un papier texturé, on peut souvent voir des points blancs apparaître. À cause des motifs gaufrés, les papiers peints Anaglypta sont très poreux et c’est pourquoi ils absorbent plus de peinture. Il faudrait, par conséquent, appliquer un apprêt légèrement teinté avant de peindre. Cela ferme les pores et il n’est plus nécessaire d’appliquer de multiples couches de peinture.

Guide pas-à-pas

  1. Passez l’aspirateur plusieurs fois sur le papier peint pour enlever la poussière.
  2. Réparez les joints et les coins décollés avec de la colle à dispersion.
  3. Appliquez un apprêt uniformément sur toute la surface du papier peint au pinceau, au rouleau ou par pulvérisation.
  4. Après séchage, inspectez soigneusement le mur et retouchez les endroits qui n'ont pas été entièrement recouverts de peinture.
  5. Laissez sécher le papier peint complètement, au moins pendant 12 heures.
  6. Peignez au pinceau, au rouleau ou par pulvérisation toute la surface avec la couleur de base choisie.
  7. Laissez sécher la couleur de base à nouveau pendant au moins 12 heures.
  8. En utilisant une éponge ou un petit pinceau, vous pouvez maintenant peindre en faisant attention le motif en relief avec une peinture laquée.
  9. Laissez la peinture sécher complètement.

Astuces pour des résultats optimums avec la peinture

  • Remarque : Quand vous peignez un papier peint Anaglypta, évitez d’appuyer trop fort sur le pinceau ou sur le rouleau à peinture, car cela aplatira les parties surélevées du papier. Les vaporisateurs de peinture permettent d’éviter cet effet indésirable.
  • La couche de peinture ne devrait pas pénétrer ni imbiber le papier, car cela diminue son 
    adhérence au mur.
  • L’application de la peinture (c’est-à-dire du liquide) peut faire se dilater le papier peint. Pour obtenir des résultats parfaits, l’adhésif devrait toujours avoir complètement séché et durci avant que l’on peigne afin que la surface ne puisse pas se dilater. Si le pouvoir adhésif est insuffisant, les joints peuvent bailler, c’est pourquoi il faudrait toujours les vérifier une fois secs et les retoucher si nécessaire.

Pourquoi les papiers peints Anaglypta mettent-ils aussi en valeur le plafond ?

Les papiers peints Anaglypta sont une manière parfaite de créer un plafond rafraichi, qui attire les regards. Ce papier peint de créateur peut même imiter le motif d’un plafond historique. Après qu’on l’a tapissé, on peut le laisser blanc ou le peindre de n’importe quelle couleur. 

Des plafonds rafraichis, accrocheurs en un rien de temps

On peut rapidement et facilement transformer un plafond laid en un élément accrocheur avec des papiers peints au motif en relief d’Anaglypta. On peut redécorer ou rapidement rénover ce plafond en le repeignant à tout moment.

Une imitation d’un motif historique de plafond

Les motifs opulents imitent l’aspect des plafonds en métal gaufré dans l’architecture historique, donnant à la pièce un caractère raffiné. On peut utiliser des peintures métalliques pour donner à la surface un aspect qui rappelle l’étain, le cuivre ou tout autre matériau vieilli.

Tapisser et peindre le plafond

Pour tapisser le plafond, il vaut mieux avoir de l’aide. Après avoir posé le papier peint Anaglypta, on peut soit le laisser dans sa couleur blanche d’origine, soit le blanchir à la chaux pour plus de fraicheur ou soit le peindre dans la couleur de son choix.