Papier peint traditionnel

Plus

Le papier peint en papier est très respirant et favorise une atmosphère saine dans la pièce. En fibres de bois (cellulose) et papier recyclé, ces modèles sont un décor mural idéal s’agissant de la protection du climat.

Filtrer
259 modèles de papier peint trouvés
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
259 modèles de papier peint trouvés
Der Artikel wurde erfolgreich hinzugefügt.
Für die Filterung wurden keine Ergebnisse gefunden!
Papier peint Indra bleu clair Vue pièce
Papier peint Indra bleu clair
67,90 €
Papier peint Maleme noir Vue pièce
Papier peint Maleme noir
39,90 €
Papier peint Dana turquoise lustre Vue pièce
Papier peint Dana turquoise lustre
72,90 €
Papier peint Sakura turquoise pastel Raumansicht
Papier peint Sakura turquoise pastel
84,90 €
Papier peint Majana turquoise menthe Vue pièce
Papier peint Majana turquoise menthe
28,90 €
Papier peint Izanami gris noir Largeur de lé
Papier peint Izanami gris noir
72,90 €
Papier peint Rajah noir Largeur de lé
Papier peint Rajah noir
28,90 €
Papier peint Sharon tons de vert Largeur de lé
Papier peint Sharon tons de vert
103,90 €
Papier peint Antonia bleu pastel Vue pièce
Papier peint Antonia bleu pastel
97,90 €
Papier peint Madagascar bleu acier Largeur de lé
Papier peint Madagascar bleu acier
36,90 €
Papier peint Grasscloth 11 doré Raumansicht
Papier peint Grasscloth 11 doré
48,90 €
Papier peint Sapin vert petit pois Raumansicht
Papier peint Sapin vert petit pois
68,90 €
Papier peint Sakura bleu vert Raumansicht
Papier peint Sakura bleu vert
84,90 €
Papier peint Dusares turquoise menthe Vue pièce
Papier peint Dusares turquoise menthe
73,90 €
Papier peint Winsam rouge oriental Vue pièce
Papier peint Winsam rouge oriental
84,90 €
Papier peint Izanami gris bleu clair Vue pièce
Papier peint Izanami gris bleu clair
72,90 €
Papier peint Lilou turquoise menthe Largeur de lé
Papier peint Lilou turquoise menthe
28,90 €
Papier peint Darcie tons de vert Vue pièce
Papier peint Darcie tons de vert
99,90 €
Papier peint Caruso bleu d’eau Vue pièce
Papier peint Caruso bleu d’eau
97,90 €
Papier peint Mica Modern 04 doré Vue détail
Papier peint Mica Modern 04 doré
60,90 €
Papier peint Natural Cork 02 argenté Vue détail
Papier peint Natural Cork 02 argenté
59,90 €
Papier peint Madagascar argenté Vue pièce
Papier peint Madagascar argenté
36,90 €
Papier peint Jakobine bleu ciel Largeur de lé
Papier peint Jakobine bleu ciel
106,90 €
Papier peint Madagascar bleu d’eau Largeur de lé
Papier peint Madagascar bleu d’eau
36,90 €
Papier peint Faunus brun gris Largeur de lé
Papier peint Faunus brun gris
92,90 €
Papier peint Nangwa jaune maïs Vue pièce
Papier peint Nangwa jaune maïs
91,90 €
Papier peint Despina vert jonc Largeur de lé
Papier peint Despina vert jonc
115,90 €
Papier peint Wilton blanc Détail A4
Papier peint Wilton blanc
29,90 €
Papier peint Kadira bleu pastel Vue pièce
Papier peint Kadira bleu pastel
36,90 €
Papier peint Izanami bleu gris clair Largeur de lé
Papier peint Izanami bleu gris clair
72,90 €
Papier peint Gocha noir Vue pièce
Papier peint Gocha noir
91,90 €
Papier peint Despina vert pâle Largeur de lé
Papier peint Despina vert pâle
115,90 €
Papier peint Merula gris noir Vue pièce
Papier peint Merula gris noir
39,90 €
Papier peint Miali bleu pâle Vue pièce
Papier peint Miali bleu pâle
36,90 €
Papier peint Faunus rouge Largeur de lé
Papier peint Faunus rouge
92,90 €
Papier peint Biala tons de violet Vue pièce
Papier peint Biala tons de violet
36,90 €
Papier peint Chateau jaune or Raumansicht
Papier peint Chateau jaune or
94,90 €
Papier peint Zoe bleu noir Vue pièce
Papier peint Zoe bleu noir
39,90 €
Papier peint Croco 10 brun doré Vue pièce
Papier peint Croco 10 brun doré
159,90 €
Papier peint Grasscloth 08 brun pâle Vue détail
Papier peint Grasscloth 08 brun pâle
53,90 €
Papier peint Greta bleu clair pastel Vue pièce
Papier peint Greta bleu clair pastel
74,90 €
Papier peint Palmaria vert bleu Bahnbreite
Papier peint Palmaria vert bleu
39,90 €
Papier peint Mickey Sketches blanc Raumansicht
Papier peint Mickey Sketches blanc
35,90 €
Papier peint City Maps gris menthe Raumansicht
Papier peint City Maps gris menthe
78,90 €
Papier peint Faunus gorge de pigeon Vue pièce
Papier peint Faunus gorge de pigeon
92,90 €
Papier peint Sunny tons de vert Vue pièce
Papier peint Sunny tons de vert
36,90 €
Papier peint Danne turquoise menthe Largeur de lé
Papier peint Danne turquoise menthe
84,90 €
Papier peint Despina beige vert Vue pièce
Papier peint Despina beige vert
115,90 €
Papier peint Marvel Wood multicolore Raumansicht
Papier peint Marvel Wood multicolore
35,90 €
Papier peint Despina rouge pourpre Bahnbreite
Papier peint Despina rouge pourpre
115,90 €
Papier peint Catania jaune ajonc Largeur de lé
Papier peint Catania jaune ajonc
28,90 €
Papier peint William bleu brillant Largeur de lé
Papier peint William bleu brillant
154,90 €
Papier peint Adina doré mat Vue pièce
Papier peint Adina doré mat
137,90 €
Papier peint Valentina jaune soleil Vue pièce
Papier peint Valentina jaune soleil
124,90 €
Papier peint Croco 01 anthracite Vue pièce
Papier peint Croco 01 anthracite
159,90 €
Papier peint Croco 09 doré Vue pièce
Papier peint Croco 09 doré
159,90 €
Papier peint Methok bleu foncé Vue pièce
Papier peint Methok bleu foncé
91,90 €
Papier peint Sakura violet bordeaux Raumansicht
Papier peint Sakura violet bordeaux
84,90 €
Papier peint Danne jaune clair Vue pièce
Papier peint Danne jaune clair
84,90 €
Papier peint Dryden blanc Vue pièce
Papier peint Dryden blanc
29,90 €
Papier peint Colette bleu clair Vue pièce
Papier peint Colette bleu clair
36,90 €
Vous avez vu 72 des 259 papiers peints

Papier peint traditionnel : Le guide

À l’origine, quand on a inventé le papier peint, il était en cuir, tissu et papier. Les papiers peints à base de papier sont un classique qui n’a rien perdu de son attrait malgré l’invention des papiers peints intissés modernes. Aujourd’hui, alors que la protection du climat et de l’environnement est plus importante que jamais, les papiers peints traditionnels sont de plus en plus remarqués grâce à leurs caractéristiques s’agissant de la sauvegarde des ressources et de la durabilité. Ils sont respirants et perméables à l’humidité ce qui favorise une atmosphère saine dans la pièce. En outre, le très grand choix de modèles et de motifs ne cesse de surprendre et de ravir les amoureux du papier peint.

Table des matières

  • Qu’est-ce que le papier peint traditionnel ?      
  • Comment produit-on le papier peint traditionnel ?
  • Quels sont les procédés d’impression utilisés pour le papier peint traditionnel ?
  • Quelles sont les caractéristiques qui distinguent le papier peint traditionnel du papier peint intissé ?
  • Quelle colle ou quel adhésif utilise-t-on pour le papier peint traditionnel ? 
  • Comment pose-t-on le papier peint traditionnel correctement ?           
  • Pourquoi est-ce si important d’observer les temps d'imbibition spécifiques pour les papiers peints traditionnels ? 
  • Comment enlève-t-on le papier peint traditionnel ?
  • Comment nettoie-t-on le papier peint traditionnel ?
  • Quelles sont les usines de papier qui produisent le papier de base pour les fabricants de papier peint ?
  • Nos astuces : Des idées pour le papier peint traditionnel

Qu’est-ce que le papier peint traditionnel ?

Les papiers peints en papier consistent en une ou plusieurs couches de papier. La couche de surface ou couche supérieure peut être imprimée, structurée ou présenter un revêtement. On fait une distinction entre les papiers peints en papier simplex, en papier duplex, les papiers peints ingrain et les papiers peints en papier comme matériau de base.

Le papier simplex

Le papier simplex est un papier monocouche, contenant ou non du bois avec une résistance relativement faible. Le grammage de cette catégorie de papier va de 100 à 130 g/m². Pour les papiers peints de grande qualité, les papiers simplex jouent un rôle moins important. En général, on ne les utilise que pour les papiers peints très peu chers.

Le papier duplex

Le papier duplex est un papier à deux épaisseurs qui consiste en une couche de surface qui ne contient pas de bois (pâte à papier) et une couche inférieure qui contient du bois (généralement du papier recyclé). La couche supérieure et la couche inférieure sont pressées à l’état humide. On utilise généralement un adhésif à base d’amidon pour ce procédé. Les papiers duplex ont généralement une bien plus grande résistance, avec des grammages qui vont de 130 à 180 g/m².

Papier peint ingrain

Le papier peint ingrain se caractérise par sa surface rugueuse. Ceci est dû aux copeaux de bois ajoutés entre les trois couches de papier. Selon le degré du grain, des structures fines, moyennes ou grossières sont formées. On peut peindre les papiers peints ingrain plusieurs fois. Ce papier peint universellement populaire a été inventé en 1864 par le pharmacien allemand Hugo Erfurt.

Un papier peint en papier comme matériau de base

Comme pour les matériaux intissés, le papier peut aussi être seulement le matériau de base d’un modèle de papier peint. Des revêtements en plastique ou en PVC peuvent être appliqués sur cette couche de support, c’est pourquoi on donne à ces papiers peints le nom de papier peint vinyle. En outre, la couche papier est aussi la base pour des surfaces de grande qualité en fibres végétales et en liège, en bambou et autres matériaux naturels. 

Comment produit-on le papier peint traditionnel ?

Le processus de production du papier peint traditionnel comprend plusieurs étapes. Le bois est la matière première de base, et on ajoute du papier recyclé pendant le procédé de production qui comporte les étapes suivantes : extraction de la cellulose, formation des feuilles, pressage et séchage ainsi que revêtement de la surface.

Le bois comme matière première principale

Le bois renouvelable est la matière première principale pour le papier peint traditionnel. Les principaux types de bois utilisés dans ce processus sont des bois tendres comme l’épicéa, le pin, le mélèze et le sapin. En Scandinavie en particulier, le secteur de la sylviculture, durable et contrôlé, est tourné vers le secteur du papier peint qui répond à des exigences écologiques strictes.

Des déchets de papier en complément

Afin d’économiser l'énergie et l’eau pour la production du papier et en même temps de conserver les ressources en matières premières, on utilise une proportion déterminée de papier recyclé. À cette fin, les déchets de papier sont traités (recyclage des fibres du papier) et les fibres obtenues grâce à ce procédé sont mélangées à des fibres de papier fraîches.

Extraction de la cellulose

La cellulose est le composant le plus important des parois des cellules des plantes. Pour obtenir de la cellulose pure, le bois est d’abord coupé, poncé et broyé. À l’aide de traitements chimiques avec des sulfites et des sulfates, on peut alors séparer les substances solubles de la cellulose afin que ne restent que les fibres de cellulose pure. Celles-ci constituent la base de la production de papier peint traditionnel.

Formation des feuilles, pressage et séchage

La production de papier peint traditionnel repose sur les machines à papier. La cellulose, les fibres de papier recyclé et les additifs (colle, encre) sont finement broyés, traités avec de l’eau pour former une pâte et étalés entre deux tamis. Dans le même temps, les bandes de papier sont formées. Comme l’eau s’égoutte, la feuille de papier est créée, elle est ensuite pressée entre deux rouleaux. Pour supprimer l’eau restant dans le produit intermédiaire, on le fait sécher avec de la vapeur chaude.

Revêtement de la surface

Afin d’améliorer la qualité d’impression des papiers peints traditionnels, le fini de la surface consiste en une couche de peinture qui contient généralement de l’argile kaolin et du dioxyde de titane. Le papier traité de cette manière est appelé papier couché. Comparée à celle du papier non couché, sa surface parait beaucoup uniformément lisse et stable. 

Quels sont les procédés d’impression utilisés pour le papier peint traditionnel ?

L’apparence, le toucher et la qualité des papiers peints traditionnels dépendent du procédé d’impression. Les procédés traditionnels courants d’impression comprennent l’héliogravure, la flexographie, la sérigraphie et l’impression de surface. 

L’héliogravure

Le prédécesseur de l’héliogravure était la gravure en taille douce, un des procédés d’impression les plus anciens. L’image imprimée est gravée ou découpée au laser sur un rouleau d’impression. L’encre est appliquée sur l’appareil d’impression où il se dépose dans les creux. On enlève l'excès d’encre. Les forces d’adhérence entre le papier et l’encre et l’application d’une pression de contact élevée assurent le transfert de l’encre.

La flexographie

L’impression flexographique est un procédé typographique moderne. Des revêtements de cylindres spéciaux en photopolymère ou en caoutchouc sont attachés à un rouleau d’impression. On utilise un rouleau anilox pour appliquer des encres d’impression à faible viscosité sur le revêtement caoutchouté du rouleau. Un cylindre d’impression guide le papier peint qui est mis en contact avec le revêtement du rouleau.

La sérigraphie

La plaque d’impression pour l’impression sérigraphique en rotative est conçue comme un cylindre. La bande de papier peint se déplace sous la plaque d’impression cylindrique. Le cylindre tourne de manière synchrone avec le mouvement du papier dans une direction. Une racle d’impression fixée à l’intérieur du cylindre dépose l’encre (qui est constamment pompée dans le cylindre) sur le papier.

L’impression en surface

L’impression en surface est un procédé traditionnel qui utilise une forte pression. Les encres d’impression liées avec de la colle sont transférées sur la surface du papier grâce à des rouleaux à motifs en bois avec des profils en feutre, en caoutchouc ou en métal. Chaque encre d’impression pour un motif donné nécessite son propre rouleau. Les images imprimées présentent des transitions douces et des couleurs qui se fondent doucement les unes dans les autres.

Quelles sont les caractéristiques qui distinguent le papier peint traditionnel du papier peint intissé ?

On considère que le papier peint traditionnel est respectueux de l'environnement, inoffensif pour la santé, très respirant et régulateur d’humidité. Cependant, contrairement aux papiers peints intissés, les papiers peints traditionnels ne conviennent pas pour les pièces humides.

Respectueux de l'environnement grâce au papier recyclé

On utilise du papier recyclé ou des fibres recyclées pour la production du papier peint traditionnel. Ceci répond aux exigences d’aujourd'hui s’agissant de la durabilité et met en avant des caractéristiques respectueuses de l'environnement. Même s’il ne s’agit que d’un supplément, les matières premières renouvelables sont spécifiquement protégées. Il faut aussi mentionner les autres avantages que sont les économies d’eau, d’énergie, d’émissions de CO2 et de production de déchets pendant le processus de fabrication.

Très respirants

Les papiers peints en papier (pour toutes les couches) sont respirants et créent une atmosphère agréable dans la pièce. Ils peuvent absorber les substances présentes dans l’environnement et l’humidité sans les emprisonner. Cela signifie qu'il y a une circulation constante et que cela empêche que des micro-organismes nocifs se déposent ou que des champignons (des moisissures) se forment sous le papier peint.

Régulateurs d’humidité

Le papier peint traditionnel absorbe l’humidité provenant de l’air dans la pièce et la libère ensuite progressivement. La surface à pores ouverts contribue à créer une atmosphère agréable dans la pièce, mais elle a aussi un effet sur la facilité de nettoyage. Par conséquent, les papiers peints traditionnels ne sont généralement pas lavables. Exception : les papiers peints avec une couche support en papier et un revêtement plastique imperméable (papiers peints vinyle).

Inoffensifs pour la santé

Les modèles purement en papier, sans revêtement spécial de la surface comme le PVC, sont excellents pour ceux parmi nous qui sont soucieux de leur santé. Ceci est dû au fait qu'ils ne contiennent ni fibres synthétiques, ni plastifiants. Par conséquent, le risque d’allergies ou de problèmes de santé tend à être proche de zéro.

Moins adaptés aux salles de bains

Étant donné que les papiers peints purement à base de papier absorbent l’humidité, ils ne conviennent pas pour les endroits ou les pièces humides comme les salles de bains. La pénétration de l’humidité, particulièrement de la vapeur créée lors d’un bain ou d’une douche, peut faire que le papier peint se décolle du mur ou peut favoriser la formation de moisissures. Des solutions de remplacement appropriées sont des modèles de papier peint intissé ou du papier peint vinyle. 

Le test de la déchirure

Si vous n’êtes pas sûr du type de papier peint que vous avez entre les mains, vous pouvez faire le test de la déchirure. Déchirez un petit morceau de papier peint, long d’environ deux centimètres et demi. Avec un papier peint traditionnel, la déchirure est irrégulière et les fibres du papier peint sont très courtes. Avec un papier peint intissé, en revanche, la déchirure se caractérise par des fibres longues, droites, qui ressemblent un peu à des aiguilles. 

Quelle colle ou quel adhésif utilise-t-on pour le papier peint traditionnel ?

Les colles à papier peint qui contiennent de l’amidon ou de la cellulose ou les adhésifs pour papier peint intissé conviennent tous pour le papier peint traditionnel. Les types de colle à papier peint mentionnés ici sont inoffensifs pour l’environnement et pour notre santé.

Colle à papier peint contenant de l’amidon

C’est une poudre qui contient de l’amidon provenant de diverses plantes (par exemple de pommes de terre et de céréales). On mélange cette colle en poudre avec de l’eau, son volume augmente alors et elle prend une consistance gélifiée. La colle à papier peint contenant de l’amidon est la solution la plus ancienne, mais elle est d’une qualité inférieure à celle des types d’adhésifs plus modernes.

Colle à papier peint contenant de la cellulose

Pour ceux qui préfèrent une solution de grande qualité, la colle à papier peint contenant de la cellulose est leur réponse. Cette poudre consiste en de la méthylcellulose pure, généralement obtenue à partir de coton. On peut mélanger la méthylcellulose avec de l’eau froide. Cette solution est claire et incolore, sans goût ni odeur et on l’utilise même dans l’industrie alimentaire. Cette colle nécessite un certain temps pour être prête (le temps de gonfler).

Colle pour papier peint intissé

Même si cet adhésif spécifique en poudre est destiné au papier peint intissé, on peut aussi l’utiliser pour les modèles à base de papier. À cet effet, on adapte légèrement les proportions recommandées pour le mélange avec de l’eau spécifiées sur l’emballage. Par comparaison avec un papier peint intissé, il faut ajouter environ 25 % d’eau en plus à la poudre si on l’utilise pour un papier peint traditionnel. La consistance de la colle est légèrement plus fluide, car les papiers peints traditionnels demandent un certain temps d'imbibition.

Comment pose-t-on le papier peint traditionnel correctement ?

Il n’est pas du tout difficile de poser un papier peint traditionnel. On peut décrire comme suit les étapes importantes : mélanger la colle à papier peint, l’appliquer sur le papier peint, laisser le papier peint s’imbiber et poser le lé de papier peint ainsi préparé.

Mélanger la colle à papier peint

On mélange l’eau et la colle en poudre selon les informations sur l’emballage. La quantité de colle nécessaire dépend de l’endroit que l’on veut tapisser. Il faut ajouter la poudre à l’eau doucement tout en remuant jusqu’à ce que la colle ait une consistance homogène. Le temps nécessaire pour que la colle gonfle est d’environ 15 minutes. Après l’avoir laissée gonfler pendant ce temps, il faut encore remuer la colle finie.

Appliquer la colle sur le papier peint

On pose le lé de papier peint préalablement coupé sur la table à tréteaux, le motif contre la table. Sinon, on peut aussi utiliser une table à rallonges en plastique, en métal ou en bois. On applique la colle généreusement et uniformément avec la brosse à encoller, en commençant au centre et sans oublier les bords. Ensuite, on replie le lé des extrémités vers le centre. Ceci empêche que la colle sèche trop rapidement, surtout sur les bords.

Imbiber le papier peint

On peut trouver les détails s’agissant du temps d'imbibition nécessaire sur l’emballage. Selon la température de la pièce, il faut en général entre 3 et 5 minutes pour chaque lé de papier peint encollé, mais parfois il faut jusqu’à 10 minutes. Il faut respecter exactement le temps d'imbibition spécifié pour chacun des lés.

Poser les lés de papier peint sur le mur

Le premier lé doit être posé le long d’une ligne préalablement dessinée à l’aide d’un fil à plomb. Après le temps d'imbibition, on déplie l’extrémité supérieure du lé de papier peint et on l’appuie légèrement contre le mur, en laissant un petit excédent vers le plafond. On déplie alors l’extrémité inférieure et on l’appuie contre le mur. On utilise la brosse de tapissier pour lisser le papier peint en partant du milieu pour aller vers les bords. 

Pourquoi est-ce si important d’observer les temps d'imbibition spécifiques pour les papiers peints traditionnels ?

Le papier peint traditionnel se dilate pendant la période d’imbibition, le lé devient légèrement plus large et plus long. Si les temps d'imbibition sont différents pour les lés de papier peint, cela peut causer des plis, des joints qui s’ouvrent, des cloques et un alignement incorrect du motif sur les bords.

Des plis après séchage

Si le temps d'imbibition est trop court, le lé de papier peint continue à se dilater sur le mur jusqu’à ce qu’il atteigne sa longueur et sa largeur finales. Quand il sèche, des plis disgracieux apparaissent à cause de la contraction. Ils sont difficiles ou impossibles à supprimer plus tard.

Des joints qui s’ouvrent après le séchage

Si le temps d'imbibition est trop court et que la température de la pièce est trop élevée ou s’il y a un courant d’air, les joints vont s’ouvrir après le séchage. Si le papier peint n’a pas pu se dilater entièrement et qu'il sèche plus rapidement que la colle à cause de courants d’air ou d’une température ambiante de plus de 18 degrés, la tension lors du séchage fait que les joints s’ouvrent.

Des bulles d’air

Les bulles d’air sont une autre conséquence de temps d'imbibition courts, car le papier peint continue à se dilater sur le mur. Ceci est dû aux fibres de bois dans le papier.

Si le papier peint sèche trop rapidement à cause de températures trop élevées dans la pièce ou de courants d’air, l’air est emprisonné ce qui a pour résultat la formation de bulles.

Un alignement incorrect du motif sur les bords

S’agissant de papier peint à motif, si chaque lé de papier peint a un temps d'imbibition différent, les bords ne seront pas correctement alignés. Ces différences de dilatation sont un problème délicat, rendant la pose de papier peint considérablement plus difficile ou plus longue parce qu’il pourrait n’y avoir d’autre solution que de recommencer. 

Comment enlève-t-on le papier peint traditionnel ?

Le papier peint traditionnel adhère fermement à la surface du mur. Pour l’enlever, on l’imprègne avec une éponge ou un vaporisateur et il faut le laisser pendant un certain temps avant de le racler avec une spatule.

Imprégner le papier peint

Le mélange de liquide vaisselle et d’eau a prouvé son efficacité pour humidifier le papier peint. On augmente sa capacité à dissoudre la colle en utilisant de l'eau tiède. Sinon, il existe différents produits pour arracher le papier peint que l’on dissout généralement dans l’eau. On devrait laisser le papier peint s’imbiber pendant environ 15 minutes, parce que plus le liquide pénètre le papier, plus on pourra en détacher de grands morceaux du mur.

Enlever les morceaux de papier peint avec une spatule

Après avoir laissé le papier peint s’imbiber, on place une spatule de peintre le long du joint d’un lé de papier peint et on la pousse sous celui-ci. Dans l’idéal, on peut décoller de grands morceaux, parfois même une partie d’un lé entier. S’il y a de vieilles couches de papier peint en dessous, il faudra aussi les imprégner et recommencer tout ce processus.

Comment nettoie-t-on le papier peint traditionnel ?

Les papiers peints purement en papier sont généralement seulement épongeables, mais pas lavables. Cela signifie : évitez les détergents, épongez les taches soigneusement et utilisez la chaleur pour enlever les taches de graisse.

Éviter les détergents

Il ne faut pas du tout utiliser de produits de nettoyage sur les papiers peints traditionnels dont la surface n’est pas imperméabilisée. Ils peuvent endommager ou même dissoudre leur surface, brouiller les couleurs ou les faire passer. Le liquide vaisselle n’est pas non plus une solution ici. Il ne faut utiliser que de l’eau pure.

Éponger soigneusement les taches

On peut éponger soigneusement les taches solubles dans l’eau qui sont vraiment fraîches avec un chiffon humide. Veuillez ne pas frotter, car cela rendrait la surface du papier peint traditionnel rugueuse et l’endommagerait de manière irréversible. Si de la colle se retrouve sur le devant du papier peint pendant qu’on le pose, il faut l’enlever immédiatement pour éviter des taches permanentes.

Enlever les taches de graisse avec la chaleur

Un remède de grand-mère qui a fait ses preuves peut vous aider à enlever des taches de graisse fraîches. Utilisez du papier buvard et appuyez-le sur la tache. Puis repassez la tache de graisse (avec une chaleur modérée !). La chaleur devrait liquéfier la graisse, qui sera alors absorbée par le papier buvard. 

Quelles sont les usines de papier qui produisent le papier de base pour les fabricants de papier peint ?

L'Allemagne, la Finlande et la Suède sont les pays qui dominent la production de papier peint. Parmi les sociétés les plus connues, on trouve Metsä Board, Kämmerer Paper, Stora Enso Paper et Ahlstrom-Munksjö.

Metsä Board, Finlande

Une attention inébranlable portée aux pratiques durables et éthiques est la marque de fabrique de la société finlandaise Metsä Board, qui trouve ses origines dans une usine de broyage du bois fondée en 1868. Aujourd’hui, cette société produit du carton, du papier peint, des emballages et des papiers de cuisson à base de fibres non recyclées de grande qualité.

Kämmerer Paper, Allemagne

Kämmerer est un des fabricants de papiers spéciaux en activé les plus reconnus au niveau mondial. Il est reconnu pour son ouverture à l’innovation et pour chercher constamment à s’améliorer. Cette société allemande peut s’enorgueillir d’une tradition vieille de plus de 200 ans.

Stora Enso Paper, Suède

Stora Enso Paper est une société suédoise dans le secteur de la sylviculture, du papier et de l’emballage. Elle fut fondée en 1998 par la fusion de la société suédoise Stora (mines et produits forestiers) et de la société finlandaise Enso Oyj. C’est un des plus grands fabricants de papier et de pâte à papier dans le monde.

Ahlstrom-Munksjö, Finlande

Les sociétés forestières Ahlstrom et Munksjö, créées en Finlande à la fin du XVIIIe siècle, ont fusionné en 2017 pour créer Ahlstrom-Munksjö. Cette société fait partie des leaders du marché mondial pour les matériaux et les solutions à base de fibres, y compris les papiers pour le papier peint et les produits pour le papier peint intissé. L’ingénierie des processus écologiques joue un rôle décisif dans les processus de production.

Nos astuces : Des idées pour le papier peint traditionnel

  1. Poser un papier peint traditionnel sur du bois : Avec un papier peint traditionnel décoratif bien choisi, les placards, les commodes ou les paravents en bois retrouvent une nouvelle jeunesse. Veuillez noter que le bois peut gonfler à cause de l’humidité dans la colle. Il ne faut pas appliquer une couche de colle trop épaisse. Pour du bois fin, une couche d’apprêt peut être une bonne idée. Appliquer le papier peint de chaque côté du bois est aussi une solution pour éviter qu’il se voile.
  2. Poser un papier peint traditionnel sur un papier peint ingrain : Ce n’est pas une bonne idée, car les copeaux de bois peuvent passer à travers le mince papier peint traditionnel, ou les deux types de papier peint peuvent se décoller du mur en même temps. D’où notre conseil : enlevez d’abord le papier peint ingrain et préparez la surface, puis posez le nouveau papier peint traditionnel.
  3. Un papier peint respirant dans la chambre à coucher : Vous pouvez créer une chambre à coucher saine, où l’air et l’humidité peuvent circuler librement en utilisant simplement un papier peint traditionnel attrayant. Une grande variété de modèles permet de créer des quartiers de nuits baroques et opulents, des oasis orientales ou des paradis floraux envoutants, pour ne citer que ces quelques exemples.
  4. Imperméabiliser avec des produits liquides pour protéger le papier peint : Pour imperméabiliser un papier peint traditionnel afin de le protéger de l’humidité et des salissures, on trouve sur le marché des enduits pour le papier peint faciles à étaler, connus aussi sous le nom d’apprêt à dispersion. Il est recommandé de faire un test sur un petit morceau de papier peint pour vérifier que le produit est compatible avec votre papier peint et l’impression de ses couleurs.