Papier peint de Le Monde Sauvage

Plus

Les modèles de papier peint Le Monde Sauvage capturent le charme exotique de leurs origines ethniques, réinterprétées et imprimées sur de magnifiques matériaux. Des ensembles inhabituels qui vous laissent décider du résultat final. Plus

Filtrer
19 modèles de papier peint trouvés
 
de à
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
19 modèles de papier peint trouvés
Page 1 des 1
Der Artikel wurde erfolgreich hinzugefügt.
Für die Filterung wurden keine Ergebnisse gefunden!
Papier peint Dampa brun sépia Vue pièce
Papier peint Dampa brun sépia
Papier peint Dampa brun sépia
119,90 €
Papier peint Gocha noir Vue pièce
Papier peint Gocha noir
Papier peint Gocha noir
119,90 €
2 Papier peint Tenpe gris anthracite Vue pièce
Papier peint Tenpe gris anthracite
Papier peint Tenpe gris anthracite
119,90 €
Papier peint Pelmo bleu clair Vue pièce
Papier peint Pelmo bleu clair
Papier peint Pelmo bleu clair
119,90 €
1 Papier peint Methok bleu foncé Vue pièce
Papier peint Methok bleu foncé
Papier peint Methok bleu foncé
119,90 €
Papier peint Nangwa jaune maïs Vue pièce
Papier peint Nangwa jaune maïs
Papier peint Nangwa jaune maïs
119,90 €
Papier peint Mawe beige brun Vue pièce
Papier peint Mawe beige brun
Papier peint Mawe beige brun
119,90 €
Papier peint Locana brun beige Vue pièce
Papier peint Locana brun beige
Papier peint Locana brun beige
119,90 €
Papier peint Line Balmoral vert sapin Bahnbreite
Papier peint Line Balmoral vert sapin
Papier peint Line Balmoral vert sapin
55,90 €
1 Papier peint Yamantaka brun orange Vue pièce
Papier peint Yamantaka brun orange
Papier peint Yamantaka brun orange
119,90 €
Papier peint Dakini couleur bordeaux Vue pièce
Papier peint Dakini couleur bordeaux
Papier peint Dakini couleur bordeaux
119,90 €
Papier peint Sangpo vert petit pois Vue pièce
Papier peint Sangpo vert petit pois
Papier peint Sangpo vert petit pois
119,90 €
Papier peint Ekajata lilas Vue pièce
Papier peint Ekajata lilas
Papier peint Ekajata lilas
119,90 €
Papier peint Lhamo orange rouge Vue pièce
Papier peint Lhamo orange rouge
Papier peint Lhamo orange rouge
119,90 €
Papier peint Blossom Tokyo bleu noir Bahnbreite
Papier peint Blossom Tokyo bleu noir
Papier peint Blossom Tokyo bleu noir
55,90 €
Vous avez vu 19 des 19 papiers peints

Papier peint Le Monde Sauvage : Le guide

Indomptée, non conformiste, peu conventionnelle et inhabituelle, voilà quelques-uns des adjectifs que l’on peut utiliser pour définir l’approche unique du décor mural par « Le Monde Sauvage ». Caractérisée par une légèreté ludique et un superbe amalgame de traditions et de cultures pour former des motifs innovants, cette société produit ses revêtements muraux par jeux de 12 feuilles, plutôt qu’en rouleaux. Ces feuilles peuvent être disposées dans toutes sortes de combinaisons, verticalement ou horizontalement, de manière continue ou comme des accents qui accrochent le regard, créant ainsi un puzzle décoratif fascinant où le résultat final est laissé à votre créativité et votre sens du style. Imprimés selon la technique traditionnelle du batik, l’utilisation de blocs de bois gravés à la main et de cire d’abeille déposée en couche sur le papier peint garantit que chaque feuille est unique et dotée d’un charme authentique.

Table des matières

Quelle est l’histoire à l’origine de « Le Monde Sauvage »

Partir de petites babioles ramassées dans d’innombrables bazars pendant des voyages de plusieurs mois en Asie, pour devenir un créateur reconnu de beaux textiles et papiers peints, l’histoire de « Le Monde Sauvage » se déroule pendant plus de 5 décennies fascinantes.

Une entreprise familiale créée en 1970

« Le Monde Sauvage » est né grâce à la passion pour les voyages des parents de Béatrice Laval, la propriétaire et directrice commerciale actuelle. Ayant maintes fois quadrillé tout le continent asiatique, le père de Béatrice ouvrit un magasin à Paris, vendant d’abord de la fourrure et d’autres petits objets artisanaux. Avec le temps, le magasin ressemblait plus à un marché aux puces qu’à une entreprise.

Ses origines comme importateur d’objets artisanaux exotiques pour le marché français.

À l’origine du long parcours qui amena la marque là où elle est aujourd’hui, il y avait le désir d’apporter des produits et des techniques sur le marché français que les populations locales n’avaient jamais vus auparavant. Toutes les marchandises que le père de Béatrice ramenait du continent asiatique étaient fabriquées à la main et cela englobait toutes sortes d’objets artisanaux, comme des bougies, de petits meubles ou de la papèterie.

Passer de l’importation à la création de textiles

Comme arrivaient les années 1990, l’exotisme intemporel des décennies précédentes était en train de laisser la place à une industrialisation implacable transformant l’Asie en un mastodonte industriel. Il devenait plus difficile de trouver de l’authenticité dans l’artisanat, et le concept de ramener un morceau de la culture asiatique devint un exercice vain parce que l’authenticité des objets n’était plus évidente. « Le Monde Sauvage » dut repenser l’histoire, se tourner vers la création d’objets plutôt que vers leur découverte, allant vers les tissus comme la ligne principale de la marque.

Les racines derrière le nom « Le Monde Sauvage »

Le nom « Le Monde Sauvage » était à l’origine un moyen de représenter l’exotisme de l’Asie, une culture qui à l’époque, dans les années 1970, semblait incroyablement différente de celle de l’Europe et du monde occidental. Avec le temps, il en vint aussi à symboliser l’idée du contraste entre l’intérieur et le « monde sauvage » à l’extérieur, les textiles de la société agissant comme un boulier pour nous protéger, avec leur aspect douillet, contre le monde extérieur.

Qui est Béatrice Laval, la directrice de « Le Monde Sauvage » ?

Ayant pris les rênes de la société après ses parents, Béatrice Laval est actuellement la force motrice de « Le Monde Sauvage », supervisant l’entreprise tout en gardant une forte influence sur les décisions concernant l’aspect créatif.

Une mère et une directrice vraiment parisienne

Une fière parisienne, résidant dans le quartier branché du Haut-Marais parmi les restos, les galeries d’art et les magasins très animés, Béatrice Laval mène une vie bien remplie, élevant trois filles, dirigeant toute l’entreprise et la création de la marque familiale « Le Monde Sauvage » et voyageant énormément à travers le monde à la fois pour le plaisir et pour le travail.

Une architecte avec une passion pour les couleurs

Ayant reçu une formation architecturale dans sa jeunesse, le regard de Béatrice a toujours été très attentif pour détecter des associations de couleurs intéressantes et pour jouer avec celles-ci dans la décoration intérieure. Dès qu’elle prit le contrôle de la marque, elle renouvela son image, s’impliquant dans la conception et l’élaboration des produits et des motifs, mélangeant les couleurs et jouant avec la gamme chromatique pour créer des motifs qui étaient innovants tout en étant toujours en accord avec l’ADN de la société.

Un amour de toujours pour les voyages

Comme pour ses parents avant elle, les voyages sont une source d’inspiration vitale pour Béatrice. On peut voir sa fascination pour la manière dont les couleurs sont utilisées en Inde dans nombre des motifs qu’elle a élaborés, un témoignage de ses nombreuses visites à Jaipur et dans d’autres endroits du sous-continent. Avec les années, ses voyages l’ont menée en Afrique et en Amérique, élargissant encore la portée culturelle de ses intérêts.

Quelles sont les sources d’inspiration pour les papiers peints « Le Monde Sauvage » ?

Suivant la devise de la société « Art moderne et nomadisme », sur tous les décors muraux produits par « Le Monde Sauvage » figure un mélange fascinant d’impressions ethniques asiatiques, africaines et latino-américaines traditionnelles et de structures avec un graphisme moderne.

L’artisanat indien

Il n’est pas surprenant que les styles d’impressions, les couleurs et les textures traditionnels indiens figurent largement dans la sélection de papiers peints produits par « Le Monde Sauvage ». Le sous-continent est, après tout, l’endroit où on peut retracer les origines de la société. La longue tradition de l’Inde dans l’artisanat textile est magnifiquement modernisée par la vision de Béatrice, apportant son style unique et ses couleurs vives à l’occident.

Des motifs ethniques venant de l’Afrique et de l’Amérique

Avec le temps, un mode de vie de globe-trotter et le désir d’élargir encore la vision de la société ont conduit à rechercher l’inspiration au-delà de l’Asie. Les jeux de papier peint créés actuellement par « Le Monde Sauvage » s’inspirent de motifs ethniques provenant de pays aussi divers que le Mexique, le Guatemala et de nombreux pays africains. Ces motifs ne sont pas simplement reproduits, mais réinterprétés, empreints d’un charme unique, avec des couleurs envoutantes et un style patiné raffiné.

Les influences de ses filles sur la conception de motifs graphiques

Avoir élevé trois filles de différents âges tout en prenant les commandes du destin de la société a eu un fort impact sur Béatrice et l’a inspiré à élargir encore plus ses horizons pour incorporer le point de vue de ses enfants dans les motifs « Le Monde Sauvage ». Le concept est d’apporter des accessoires et des idées d’enfant dans la salle de séjour, les introduisant dans des espaces qui sont normalement réservés aux adultes.

Qu’est-ce qui rend les revêtements muraux « Le Monde Sauvage » tellement uniques ?

Le refus de se plier aux conventions quand il s’agit de se procurer les matériaux et les motifs, et un amour de tout ce qui est fabriqué à la main est le secret qui fait de chacune des feuilles de leurs jeux une œuvre d’art unique.

Les feuilles individuelles permettent la liberté d’expression

Une approche artisanale de la fabrication, une manière peu conventionnelle de concevoir et la croyance que l’on devrait être libre de créer sur les murs une mosaïque unique qui reflète sa personnalité — ces composants sont au centre même de l’approche unique du papier peint par cette société : plutôt que dans un rouleau, chaque modèle de papier peint se présente en un jeu de 12 feuilles rectangulaires.

Un puzzle expérimental pour des esprits créatifs

Aucune instruction n’est donnée, il n’y a pas de manière « correcte » de les poser. Les feuilles de chaque jeu d’un décor mural « Le Monde Sauvage » peuvent être disposées de n’importe quelle manière, verticalement ou horizontalement. Elles peuvent créer une zone continue d’environ 4 mètres carrés ou être posées une par une comme des accents individuels qui attirent le regard. Pensez à un puzzle créatif où le résultat final dépend de votre goût et de votre imagination.

Une utilisation non conformiste de motifs géométriques graphiques

L’approche subversive de « Le Monde Sauvage » s’étend à son utilisation des motifs géométriques. Plutôt que de s’appuyer sur des motifs conventionnels avec des lignes droites, comme on a l’habitude de s’y attendre, la directrice artistique préfère des éléments graphiques dérivés de motifs indigènes et qui suivent souvent des règles très claires et distinctes. Les losanges irréguliers de « Yamantaka » ou les triangles noirs captivants de « Gocha Black » sont un témoignage de cette approche.

Quelles sont les techniques utilisées pour créer un décor mural « Le Monde Sauvage » ?

La production des feuilles de papier peint à « Le Monde Sauvage » est unique. Tous les modèles sont imprimés à la main en utilisant l’ancienne technique indonésienne du batik avec blocs en bois, utilisant de la cire d’abeille pour générer des motifs envoutants.

La technique traditionnelle du batik

Quel est le secret des motifs imaginatifs qui figurent sur les modèles de papier peint « Le Monde Sauvage » ? S’ils ont un aspect tellement original et artisanal, c’est parce qu’ils sont basés sur l’ancienne tradition des textiles teints en réserve de cire. Conçue à l’origine sur l’île émeraude de Java en Indonésie, la technique du batik existe depuis plus de mille ans et elle est reconnue comme « patrimoine de l’humanité » par l’UNESCO.

Appliquer des couches de cire

La technique traditionnelle du batik avec blocs de bois est basée sur des blocs de bois gravés à la main. Ceux-ci sont plongés dans de la cire d’abeille puis appliqués sur la surface du papier pour créer la silhouette du motif en cire. On applique alors la peinture sur le papier. Les zones traitées avec la cire n’absorberont pas la peinture, et, une fois la cire enlevée, un motif d’une seule couleur est produit. Pour créer des motifs multicolores, il est nécessaire de répéter ce processus de nombreuses fois.

Une technique séculaire de fabrication artisanale avec des blocs de bois

Contrairement à d’autres fabricants de batik qui utilisent des blocs de cuivre, « Le Monde Sauvage » crée tous ses papiers peints en gravant d’abord à la main le motif désiré — souvent un motif géométrique comme le célèbre triangle noir. Cette technique signifie souvent qu’il y a de petites irrégularités, qui, loin d’être des défauts, sont plutôt la marque de leur authenticité et de leur charme.

Les papiers peints « Le Monde Sauvage » nécessitent-ils un soin particulier ?

Comme tout produit artisanal peint à la main, les papiers peints « Le Monde Sauvage » nécessitent un peu plus de soin que les rouleaux industriels standards, particulièrement à cause de leur faible résistance à l’humidité et à la lumière naturelle directe.

La pose de chaque feuille demande de l’attention

Contrairement à la plupart des modèles de papier peint, « Le Monde Sauvage » fournit un jeu de 12 feuilles individuelles, prédécoupées, chacune mesurant environ 50 x 70 cm, couvrant un espace d’environ 4 mètres carrés. Comme on peut les disposer de différentes manières, il est important d’essayer les différentes dispositions sur une surface propre pour avoir une idée de ce à quoi elles ressembleront une fois posées. Procédez avec soin, car la colle et l’humidité peuvent les endommager, et gardez à l’esprit que la peinture sur chaque feuille peut « baver » et tacher. Il est donc conseillé de porter des gants protecteurs pour disposer chaque feuille.

Une résistance limitée à la lumière naturelle qui peut accentuer son charme

L’exposition à la force incessante des rayons du soleil peut causer une décoloration pour la plupart des papiers peints qui n’ont pas un label de qualité particulier qui confirme leur capacité à y résister. Ces jeux de papier peint artisanal produits par « Le Monde Sauvage » ne peuvent pas se comparer aux papiers peints fabriqués industriellement quand il s’agit de la résistance à la lumière. Cependant, ce n’est pas nécessairement un point négatif, car un délavage subtil en certains endroits peut en fait souligner leur attrait visuel, ajoutant à leur superbe caractère Shabby chic.

Ils ne conviennent pas aux pièces humides

Les belles feuilles produites individuellement par « Le Monde Sauvage » ont une surface délicate, leurs impressions batik créant un éclat merveilleux. Ceci est le résultat d’une technique séculaire qui ne peut être exécutée que sur des surfaces à base de papier. Ainsi, ce décor mural n’est ni lavable ni lessivable. Comme la vapeur d’eau ou les gouttelettes endommageraient sa surface délicate, il ne convient pas pour des pièces humides comme des salles de bains ou des cuisines.