Poser du papier peint par-dessus un vieux décor mural — est-ce possible ?

Qui n’apprécie pas un changement de décor ? Mais quiconque n’a jamais essayé de parvenir à cela en refaisant la décoration sait combien de temps, d’efforts et de stress enlever un vieux papier peint peut impliquer. Il faut avoir la patience d’un saint pour le décoller, un petit bout après l’autre, et les murs semblent ne jamais devoir finir. Souvent, il y a plus d’une couche de papier peint à enlever, et certaines d’entre elles ont été peintes à maintes reprises.

Il n’est pas étonnant que tant de gens se posent la question suivante : est-ce que je peux poser du papier peint sur des couches qui sont déjà sur le mur ? Hélas ! même si c’est possible dans certains cas, la plupart des experts découragent cette approche.

Ce guide vous expliquera pourquoi il faudrait toujours enlever le vieux papier peint avant d’en poser un nouveau, et comment faciliter le plus possible ces opérations. Ce que l’on appelle le papier d'apprêt (la maculature) est conçu pour que l’on tapisse par dessus. Nous discuterons de ce dont il s’agit et de la raison pour laquelle des papiers peints traditionnels ou des journaux sont souvent utilisés comme du papier d'apprêt. Nous allons aussi envisager l’avenir et réfléchir à la manière dont le papier peint peut être décollé sans problème quand l’heure viendra de refaire la décoration.

Alte-Tapeten-uebertapezieren   alte-Tapeten-ueberkleben

Pourquoi les générations qui nous ont précédés ont-elles posé les papiers peints les uns sur les autres

« Tout était différent dans le passé », comme on dit — et, par exemple, le choix de papiers peints était beaucoup plus limité comparé à aujourd'hui. La préférence des ménages des classes moyennes dans les années 50 allait à un décor mural lisse à base de papier, sans motif. Dans les années 60 et 70, les papiers peints vinyle texturés, gaufrés ont fait leur entrée dans les maisons à la mode. Ce n’est pas très surprenant que l’on trouve principalement ce genre de papiers peints dans les vieux bâtiments, et souvent il y en a plus d’une couche.

Du fait des progrès techniques, les normes et exigences de construction ont considérablement changé. Aujourd’hui, les murs dans les nouveaux bâtiments sont généralement impeccables, avec un enduit lissé ou des cloisons sèches.

Dans le passé, la plupart des constructions résidentielles étaient de solides constructions, montées brique par brique, généralement par le propriétaire-maçon lui-même pour économiser de l’argent. Ce n’était pas toujours une garantie de succès à 100 %. En outre, les matériaux de construction pour le plâtrage étaient loin d’être aussi perfectionnés qu'ils le sont aujourd'hui. Pour compenser toute irrégularité ou décoloration du plâtre, nombreux étaient ceux qui choisissaient d’utiliser des journaux comme « papier d'apprêt » afin de créer la meilleure surface possible pour le papier peint décoratif.

Zeitung-als-Makulaturtapete   Zeitung-als-Tapezieruntergrund

Plus tard, ce procédé a été remplacé par des papiers peints avec une couche de papier supplémentaire. On peut enlever ces types de papier peint à sec, car la couche décorative se sépare de la couche inférieure, laissant simplement sur le mur la couche de papier. En théorie, celle-ci peut alors faire effet de papier d’apprêt pour le prochain papier peint, pour autant qu’elle ne soit pas endommagée ou qu’elle ne se décolle pas du mur par endroits. Cependant, en règle générale, on recommande habituellement d’enlever aussi cette couche, ne serait-ce que pour des raisons d’hygiène.

Débarrassons-nous du vieux papier peint — il y a de bonnes raisons pour cela !

Afin d’obtenir le meilleur résultat possible et une apparence lisse, régulière, il faudrait appliquer le principe de base suivant : la surface du mur doit être sèche, propre, de couleur neutre, lisse, régulière, stable, absorbante et adhérente. Un vieux papier peint n’offre pas des conditions idéales, pour des raisons variées :

  • Même si on les a nettoyés régulièrement, les vieux papiers peints auront ramassé des quantités importantes de particules de poussière au cours des années, par conséquent les taches foncées, les décolorations et les dépôts de poussière et de saleté sont inévitables.
  • Une surface qui n’est pas traitée peut cacher de mauvaises surprises. Au début, le nouveau papier peint peut les recouvrir, mais elles ont le potentiel de se transformer en gros problèmes à long terme, par exemple des taches d’humidité, des déchirures et des fissures ou même de la moisissure.
  • Pour ce qui est de la propreté et de l’hygiène, ce n’est évidemment pas une situation idéale. Les vieux papiers peints ont aussi tendance à sentir un peu le renfermé, et certains d’entre eux peuvent émettre des substances toxiques. L’idée de poser du papier peint simplement par-dessus ceux-ci est assez déplaisante.
  • Si le vieux papier peint présente des couleurs foncées ou intenses, des motifs vifs ou voyants, des taches de nicotine, des décolorations, etc., ceux-ci peuvent être visibles sous un nouveau papier peint de couleur claire ou mince et avoir un impact sérieux sur l’apparence générale.
  • Les papiers peints recouverts d’un enduit ou scellés, ou ceux qui ont été traités avec de la mousse ou des films n’offrent pas l’adhérence ou la stabilité nécessaire pour poser un nouveau papier peint par dessus. L’adhésif ne peut pas adhérer correctement à ces surfaces, car elles n’absorbent peut-être pas l’humidité ni la colle à papier peint, ou elles peuvent tout simplement être irrégulières. Si le vieux papier peint présente des bulles d'air, des plis ou d’autres irrégularités, ceux-ci auront aussi un impact négatif sur l’adhérence.
  • Quand on applique la colle à papier peint, le vieux décor mural à base de papier (c’est-à-dire absorbant) peut se dissoudre à certains endroits, et les bords, les coins ou les raccords peuvent se décoller et s’ouvrir, et dans le pire des cas, le vieux papier peint peut se décoller en entraînant le nouveau ! Vous en plaisanterez peut-être : « Au moins, ça nous évitera d’avoir à tout gratter pour l’enlever ! »
  • La pesanteur détermine le fait que coller ensemble des papiers peints lourds ne peut signifier qu’une chose : ils finiront par tomber du mur.
  • Les structures, le gaufrage, les matériaux textiles ou naturels seront visibles à travers le nouveau papier peint et en gâcheront l’apparence. En théorie, un papier peint ingrain pourrait se cacher derrière un papier peint texturé plus épais pour éviter cet effet. Cependant, la pesanteur peut entrer en jeu et déjouer ce plan astucieux.

neue-Tapete-ueber-alte-Tapete-kleben

Alors, écoutez les experts et posez votre nouveau papier peint sur une surface appropriée qui a toutes les qualités nécessaires — qualités qui ont peu de chances d’être offertes par de vieux papiers peints. La couche de support d’un papier peint datant de nombreuses années, que l’on peut « peler » du mur, n’est pas non plus ni une base propre, ni une base hygiénique. Un problème d’humidité peut s’être développé en dessous il y a des années, et l’étendue réelle de celui-ci ne sera révélée qu’en arrachant le papier peint. Poser du papier peint par-dessus une vieille couche de support n’est possible que si celle-ci adhère complètement au mur, qu'il n’y a ni dommages ni endroits qui se détachent et si la surface en est propre — ce qui a plus de chance d’être le cas avec des papiers peints plus neufs.

En général, cependant, l’âge du papier peint et le temps pendant lequel il a été sur le mur ne jouent pas un rôle important. Pour conclure : poser un nouveau papier peint sur un vieux papier peint n’est pas une méthode sage, encore moins professionnelle.

Comment enlever de vieux papiers peints de la manière la plus facile

Si vous voulez faire un travail propre et professionnel, vous n’aurez pas d’autres choix que d’arracher d’abord le vieux papier peint. Mais ne craignez rien, il n’y a pas lieu de désespérer. D’abord, vous devez savoir quelle couche de support a le vieux papier peint, car cela vous dira comment l’enlever. Les deux catégories envisageables sont papier et intissée.

On peut enlever les papiers peints avec une base en papier à sec, mais il y a aussi des modèles qu'il faut d’abord imbiber ou tremper. Pour les papiers peints traditionnels que l’on peut enlever à l’état sec, le processus est plus facile. La couche supérieure, décorée, peut être enlevée, généralement par lés entiers, tandis que la couche de papier reste sur le mur comme un papier d'apprêt. Comme celle-ci devrait aussi être enlevée, particulièrement quand il s’agit de vieux papiers peints, le procédé est le même que pour les modèles que l’on a d’abord besoin d’imbiber.

Certains outils peuvent être utiles pour les papiers peints qu’il faut imbiber avant de les enlever, particulièrement pour ceux qui ont une surface épaisse ou texturée. On les utilise pour inciser la surface ou la rendre plus rugueuse, lui permettant ainsi d’absorber l’humidité qui dissoudra l’adhésif. On peut généralement enlever les papiers peints intissés à sec et par lés entiers. Ils nécessitent le moins d’efforts.

Tapete-entfernen

Un rapide « test de déchirure » permettra de déterminer à quelle couche de support vous êtes confronté. Trouvez un joint pour faire une déchirure dans le papier peint, ou utilisez un cutter pour faire une entaille. Maintenant, attrapez le morceau de papier peint et tirez dessus. Si tout le morceau de papier peint s’enlève facilement et si vous pouvez voir la surface du mur, c’est un papier peint intissé. Si seulement la couche supérieure s’enlève, laissant une couche de papier visible, on peut enlever le papier peint à sec sans l’imbiber préalablement. Si le vieux papier peint ne s’enlève pas facilement du mur, et seulement par petits morceaux, il y a de fortes chances que vous ayez à faire à un modèle à base de papier.

Ces tests ne donnent pas toujours un résultat totalement évident, donc voici un autre truc qui vous donnera un résultat plus clair. Examinez soigneusement le morceau déchiré — si vous pouvez voir de longues fibres autour des bords, c’est probablement de l’intissé, si elles sont courtes et régulières, c’est du papier.

Allez voir notre guide Comment décoller un vieux papier peint pour savoir comment préparer de manière professionnelle les murs pour un nouveau décor mural, facilement et avec un minimum d’efforts.

Papier d'apprêt — posez du papier peint par dessus autant que le cœur vous en dit !

Les projets de rénovation et de renouvellement de la décoration révèlent souvent les erreurs du passé s’agissant du décor mural : des couches épaisses de peinture ou de laque, aux taches têtues de nicotine et aux décolorations allant jusqu’au plâtre, jusqu’aux moisissures néfastes pour la santé qui se sont peut-être cachées sous le papier peint pendant des années. Sans parler des bosses ou des aspérités dues à un travail d’amateur, ni de l’usure générale, y compris des fissures de tailles variées. Il faut beaucoup d’huile de coude pour remettre ces murs dans un état acceptable, mais c’est une tâche inévitable si on veut que le résultat final soit une ambiance saine, confortable et attrayante. Cependant, même des efforts importants et un traitement rigoureux n’élimineront pas toujours les péchés du passé.

Makulaturtapete-tapezieren

Dans ces cas-là, appliquer un papier d'apprêt aux normes du secteur (en rouleaux) directement sur la « surface nue » préalablement traitée peut être la meilleure solution. On peut alors poser le nouveau papier peint design ou imprimé par-dessus le papier d’apprêt. Le papier d'apprêt est disponible en version papier ou intissée ; les murs extrêmement difficiles pourraient nécessiter de la maculature en rouleau (papier) ou un molleton de rénovation.

Nos instructions Comment préparer la surface à tapisser vous donne un guide étape par étape qui vous aidera à créer une surface parfaite. Il comprend aussi une description détaillée de la manière de choisir la bonne couleur pour le papier d’apprêt.

Penser au futur — quand vient le moment de refaire la décoration

Les changements rendent la vie intéressante — par conséquent, nous ne décidons pas nécessairement de trouver un nouveau décor mural quand le vieux papier peint est un peu fatigué et abimé. Notre style de vie peut avoir changé, ou nous en avons peut-être simplement envie. Peut-être nous sommes nous lassés du nouveau modèle ou du nouveau motif plus vite que prévu, ou des dégâts des eaux ou quelque chose de similaire ont rendu une nouvelle décoration nécessaire. Cela signifie que le papier peint actuel doit être enlevé. Les papiers peints avec un support intissé sont évidemment la solution la plus facile et la plus propre.

Cependant, quand il s’agit de choisir le décor mural qui convient, nous pensons rarement à la solution pratique la plus facile. Au lieu de cela, nous basons notre décision surtout sur nos goûts personnels, et le modèle que nous préférons peut être un simple papier peint avec une couche de support papier qu’il faut imbiber avant de l’arracher. Afin de s’épargner l’effort de gratter ce papier peint morceau par morceau, il est logique de préparer les murs en posant de la maculature en rouleaux. Elle consiste en deux couches de papier. Si, à un certain moment dans le futur, il faut enlever le papier peint design, on peut l’enlever du mur à l’état sec, avec la couche supérieure de la maculature en rouleaux, en laissant derrière la couche inférieure. Avec un peu de chance, celle-ci peut être utilisée comme du papier d’apprêt pour le nouveau papier peint sans plus d’efforts.